Presse

La poissonnerie Morin Marée produit 180 tonnes de mayonnaise par an. L’entreprise familiale a su faire d’une idée simple une activité économique qui représente aujourd’hui 50% des 3,2 millions d’euros de son chiffre d’affaires.

Notre poissonnerie Morin Marée

fait son beurre avec la mayonnaise

Clairement identifiée par son phare orange adossé à sa coque de bateau, la poissonnerie Morin Marée propose aux gourmets albigeois tout un choix de poissons frais, issus d’arrivages quotidiens. Fabien Morin, le fils du gérant, s’approvisionne tous les matins dès 5 heures directement à la criée, via internet, chez des pêcheurs de La Rochelle ou du Grau-du-Roi. « Nous avons ainsi du poisson ultra frais, en flux très tendu, selon l’arrivage. Car nous sommes livrés le lendemain », se félicite ce passionné d’action qu’il trouve dans la réactivité de la marée. Pour dénicher ce qu’il cherche, il n’hésite pas à se rendre sur le littoral avec son camion frigo.

Juste à côté des soles et du thon , les empanadas de merlu au chorizo, les tourtes de langoustines, les crêpes du pêcheur côtoient les cassolettes de fruits de mer aux épices ou les ravioles de Saint-Jacques, dans le rayon traiteur. Tandis qu’au fond du magasin, le bar à huîtres invite les amateurs à déguster sur place, tous les midis.
Une trentaine d’employés se partage entre clientèle et préparation dont une ingénieure agroalimentaire suit toutes les étapes : « Toujours en quête de nouveaux goûts, nous nous battons pour que tous les ingrédients soient naturels, sans conservateur », explique-t-elle.

1600 pots de mayonnaise à l’heure

Mais la surprise vient de l’arrière-boutique où sont préparés tous les plats cuisinés maison. En passant par des cuisines ultra-équipées, on découvre tout un outillage de production d’où sortent 1600 pots de mayonnaise à l’heure.

Cette petite sauce, mise directement en pot, est devenue le produit maison le plus populaire. Morin Marée en vend plus d’un million sur l’année, notamment dans la grande distribution. « C’est en 2000 que nous avons lancé ce produit, né d’une idée simple, à la demande expresse des clients souhaitant la joindre à leurs commandes, à qui on l’offrait alors », explique Jean-Marc Morin, fondateur de l’entreprise.

Avec son épouse Marie-Madeleine, ils ont commencé leur activité de poissonnier dans le Tarn, à Graulhet, sur les marchés en 1986. Dix ans plus tard, le couple investissait au centre-ville d’Albi, avant de racheter en 1998 un bâtiment industriel dans la zone artisanale Mendès France, actuel site de l’entreprise.

Récemment rénové, le « bateau » pensé par Caroline, leur fille, possède un toit photovoltaïque qui alimente une centrale. Coût de l’investissement réalisé en 2011 : 800.000 euros. Lauréate du Mercure d’Or 2012, du trente-septième Challenge du commerce et des services, détentrice du label charte qualité Accueil écoute conseil, l’entreprise familiale Morin Marée a été récompensée pour son savoir-faire et ses idées novatrices.

Anne-Marie Bourguignon

Morin Marée reçoit le Mercure d'or

C’est au cours de la soirée du lundi 30 janvier dernier, au Carrousel du Louvre à Paris, que Marie-Madeleine et Jean-Marc MORIN ont reçu un Mercure d’Or, remis par Frédéric LEFEVRE, secrétaire d’Etat chargé du Commerce. Proposé par la CCI du Tarn et la Banque Populaire Occitane, le dossier de l’entreprise MORIN MAREE à Albi a fait partie du 37ème Challenge du Commerce et des services et a remporté le MERCURE D’OR dans la catégorie Développement Economique et Commercial.

Suprême distinction, ce prix vient récompenser les commerçants pour leur dynamisme, la progression de leur chiffre d’affaires, leur capacité d’innovation, la qualité de leur management, leur participation à la formation de jeunes, leur capacité à créer des emplois…

Pour votre santé, pratiquez une activité physique régulière. www.mangerbouger.fr